logoAnerty's Lair - Fichiers << Utilitaires << Actualités << Home
enfr
^ AnCrypt AnFV DriveSort jSAVF

AnCrypt v1.038

AnCrypt AnCrypt est un éditeur de texte semblable à Notepad, sauf qu'il crypte les fichiers édités (algorithme BlowFish 448bit). Peut servir pour transporter des donées confidentielles sur une clef USB.

Encrypter un fichier texte permet de garder les informations qu'il contient en lieu sur. Vous pouvez utiliser ce programme pour stocker des mots de passe que vous n'arrivez jamais à retenir, ou d'autres informations sensibles que vous ne souhaitez pas laisser trainer en clair sur votre disque.

Conçu pour être léger et facilement transportable, ce programme offre à peu de chose près la même interface que le bloc-note standard de Windows. Il ne nécéssite pas d'installation, et vous permet par exemple de l'emmener avec vos données confidentielles sur une disquette ou une clef USB.

Ce programme n'offre pas d'autre mesures de protection des données que l'encryption, et est donc sensible aux attaques comme la copie de mémoire d'application, la copie de texte de fenêtre, l'analyse de capture d'écran, l'interception de presse-papier, l'accès au fichier de pagination, la capture de touches, ...
Si vous suspectez que vous êtes dans un environnement hostile, n'ouvrez pas votre fichier encrypté.

Ce programme a été réalisé au début du siècle et génére des clefs relativement peu couteuses à casser. Il reste uniquement disponible pour permettre aux utilisateurs de déchiffrer leurs fichiers et de passer à autre chose.
Il ne doit plus être considéré comme offrant une sécurité suffisante dans l'environnement actuel.
Pour toute utilisation sérieuse, préférez-lui un gestionnaires de mot de passe plus moderne (Ex: KeePass, Password Safe, ...).

Téléchargements: [ Win98/Me ] [ Win2k/XP/2003 ]

AnFV v1.0

AnFV AnFV permet de vérifier l'intégrité d'un fichier d'une manière poussée. Contrairement à beaucoup de logiciels du même type, AnFV vous indique l'emplacement et la taille du ou des morceaux défectueux dans le fichier vérifié.

Pour vérifier qu'un fichier ne diffère pas de l'original, la méthode la plus simple consiste à le comparer octet par octet à l'original. Cependant, lorsque on ne dispose pas du fichier original sur place comme par exemple pour un fichier téléchargé, il est nécéssaire d'utiliser une autre méthode. La méthode la plus couramment employée dans ce cas est d'effectuer un calcul sur le fichier à verifier afin de pouvoir comparer le resultat à celui obtenu sur le fichier original.

Ce calcul s'appelle un hachage, et le resultat obtenu est un hashcode. Différentes méthodes existent pour hacher des données, les plus connues sont CRC-32, MD5 et SHA1. Si les hashcodes obtenus sur deux blocs de donnée distincts sont différents, on peut être certain que ces deux blocs sont différents. L'inverse n'est pas nécéssairement vrai, et selon la méthode de hachage employée, le risque que plusieurs erreur se compensent pour aboutir à un hashcode identique à celui du bloc original est variable. Les outils de vérification de type SFV génèrent un seul hashcode sur l'ensemble du fichier, ce qui permet certes de savoir si le fichier est corrompu, mais ne permet par exemple pas d'indiquer que seul un bloc de 12Ko à la fin d'un fichier de 380Mo est corrompu. Cette information permet d'éliminer la partie défectueuse et de ne récuperer qu'une "rustine" pour boucher le trou, ce qui est nettement plus rapide que de télécharger à nouveau le fichier complet.

AnFV vous permet de créer des fichiers de validation pour d'autres fichiers. Ces fichiers contiennent un ensemble de hashcode qui permettent de déterminer avec une précision paramètrable l'emplacement et la taille d'une erreur. La finesse de l'analyse peut être poussée jusqu'à un hashcode par bloc de 256 octets. AnFV peut néanmoins utiliser les fichiers SFV, mais dans ce cas il ne poura que vous indiquer si le fichier que vous testez est valide ou non dans son intégralité.

Téléchargements: [ Windows ]

DriveSort v1.242

DriveSort DriveSort trie les tables de dossiers d'un disque formaté en FAT12, FAT16 ou FAT32. Ce tri permet d'ordonner les fichiers sur le disque selon un ordre personnalisable.

Les systèmes d'exploitation récents trient les fichiers avant de les présenter à l'utilisateur, par nom, par taille ou à sa convenance. Cependant, ce n'est pas forcément le cas des OS embarqués sur de petits périphériques tels que les lecteurs MP3. Sur ces périphériques, le manque de ressources disponibles (CPU, Mémoire) peuvent forcer leur concepteur à afficher ou jouer les fichiers dans l'ordre ou ils se trouvent sur le disque.

Cet ordre dépendant essentiellement de l'ordre dans lequel les fichiers ont été ajoutés sur le disque, ce qui est peu pratique pour l'utilisateur. DriveSort peut changer cet ordre pour aider ce genre d'appareils à jouer ou afficher les fichiers dans le bon ordre, en rangeant les fichiers sur le disque selon un classement personnalisable.

DriveSort trie les fichiers ou les dossiers selon diverses options sélectionnables dans le menu déroulant à coté de l'icône de tri. L'ordre peut ensuite être sauvé sur le disque soit dossier par dossier, soit pour tous les sous dossiers.

  • La base de comparaison:
    • "Nom Court": trie les fichiers et les dossiers selon l'ordre alphabétique de leurs noms courts. [Par défaut]
    • ( Un fichier sur une partition FAT possède toujours un nom court, qui est au format "8.3", soit 8 caractères pour le nom, et 3 pour l'extension. Il peut aussi avoir un nom long, qui lui peut aller jusqu'à plus de 250 caractères. Si un fichier contient un mélange majuscule/minuscule ou qu'il a une partie de son nom plus longue que l'ancienne convention 8.3, il possède un nom long et un nom court. )
    • "Nom Long": trie les fichiers et les dossier selon l'ordre alphabétique de leurs noms longs.
    • "Nom Long Logique": trie les fichiers et les dossier selon l'ordre alphabétique de leurs noms longs de manière logique, c'est à dire en prenant en compte les nombres qui sont présents dans les noms lors du tri.
    • "Taille de fichier": trie les fichiers et les dossiers selon la taille du fichier sur le disque ou pour les dossiers selon la somme des tailles des fichiers et dossiers inclus dans le dossier.
    • "Date de Création": trie les fichiers et les dossiers selon leur date et heure de création.
    • "Date d'Accès": trie les fichiers et les dossiers selon leur date de dernier accès (pas d'heure pour cette date dans le format FAT).
    • "Date de Modification": trie les fichiers et les dossiers selon leur date et heure de dernière modification.
  • L'ordre du tri: "Croissant" (aaaa.txt avant aaab.txt [Par défaut]) ou "Décroissant" (aaab.txt avant aaaa.txt)
  • La position des dossiers par rapport aux fichier:
    • "Avant les fichiers": Regroupe les dossiers en tête de table des noms, et trie dossiers et fichiers séparément. [Par défaut]
    • "Après les fichiers": Regroupe les dossiers après les fichiers, et trie dossiers et fichiers séparément.
    • "Mélangés aux fichiers": Pas de distinction entre fichiers et dossiers, ils sont tous triés ensemble.
  • Le mode récursif qui permet de trier un dossier et tous ses sous dossiers en cochant "Sous Dossiers".

DriveSort propose aussi un mode de tri manuel des fichiers: le mode "playlist", qui permet de déplacer les fichiers dans la liste dans l'ordre que vous souhaitez. Ce mode n'est accessible que sur les fichiers possédant un nom long, car il modifie le nom court des fichiers réorganisés. Si le fichier n'avait pas de nom long, on perdrait complètement son nom. Le nom court du fichier est changé en un nom de la forme "XXXXXXXX.EXT", ou XXXXXXXX est le numéro du morceau dans la playlist, et EXT est l'extension originale du fichier. Le nom long n'est pas modifié, et les fichiers sont automatiquement triés sur le disque selon la comparaison "Nom Court". Cette fonction est utile pour les lecteurs MP3 / consoles / téléphones qui utilisent les fichiers dans l'ordre des noms de fichier court, et qui affichent leur nom long, comme l'I-Bead, le Sony K750i, certains périphériques pour GBA/NDS, ...

Seuls les fichiers d'extension .MP3, .OGG et .WMA sont manipulables d'origine par le mode playlist. Si vous souhaitez pouvoir réordonner à la main d'autres types de fichiers, utilisez le menu Extensions... sous Playlist pour les ajouter, ou éditez la section RecognizedExtensions du fichier DriveSort.ini.

DriveSort a besoin des derniers composants redistribuables x86 de Visual C++ pour tourner. Si ceux-ci ne sont pas présents, un message d'erreur s'affichera mentionnant des DLLs manquantes telles que mfc140u.dll, vcruntime140.dll ou d'autres avec des noms du style api-ms-win-crt-*.dll. Ceux-ci sont mis à disposition gratuitement par Microsoft et compatibles avec les versions récentes de Windows (Windows XP à Windows 10). Sur les versions les plus récentes ces composants sont habituellement déjà déployés et maintenus à jour par Windows Update. Si vous avez besoin de les installer, vous trouverez l'installer de ces composants ici: [ vc_redist.x86.exe ] ou dans les derniers téléchargements pris en charge de Visual C++. NOTE: Il faut installer les composants x86 même si vous avez une édition 64bit de Windows car DriveSort est compilé entant qu'un exécutable 32bit pour des raisons de compatibilité.

Ce programme travaille directement sur la structure du système de fichier, donc soyez prudent en l'utilisant, et faites une sauvegarde de vos données importantes avant. DriveSort peut créer un backup d'un disque ou d'une partition depuis le menu contextuel dans la fenêtre d'ouverture de disque.

L'utilisation de cet utilitaire se fait à vos risques et périls.

Aperçus: Sélection d'un disque  Propriétés d'un fichier  Extensions de playlist  Mise à jour  Sauvegarde de disque 

Dernières actualités: [ v1.242 ]  [ v1.240 ]  [ v1.231 ]  [ v1.230 ]  [ v1.225 ]  [ Linux & Wine ]  [ v1.223 ]  [ v1.222 ] 

Téléchargements: [ DriveSort (FR, Windows)SHA1 (311B0E64FE8459AE8B4A5ED7AC72DB9BD25B2EC2) Signature GPG pour DriveSort (FR, Windows) ]

jSAVF v1.40

jSAVF jSAVF permet de consulter le contenu et de controler l'intégrité d'un fichier de sauvegarde SAVF provenant d'un système IBM iSeries (AS/400) sur un poste de travail muni d'un environnement Java récent. Aucune connexion à l'iSeries n'est nécéssaire.

jSAVF peut ouvrir un fichier SAVF avec le menu ou par glisser-deposer. Une fois le fichier ouvert, vous pouvez consulter la liste des objets contenus dans le SAVF dans une fenêtre d'aspect similaire à la commande DSPSAVF. Vous pouvez exporter cette liste avec le menu Imprimer vers un fichier texte dans un format similaire à celui produit par la commande DSPSAVF *PRINT. Vous pouvez trier les objets affichés avec les entêtes de la liste selon un ou plusieurs critères, et les rechercher par leur nom.

L'analyse du format d'un fichier SAVF a été faite à l'aide d'un bon éditeur hexadécimal qui supporte EBCDIC et d'infos trouvées sur le forum archive.midrange.com (en particulier les deux algorithmes de checksum propriétaires à IBM). jSAVF supporte les SAVF non compressés (*NO), compressés avec l'ancienne méthode de compression (*YES avant la V5R3, *LOW depuis lors), ainsi que les méthodes plus récentes (*MEDIUM et *HIGH).

La structure interne de certains types d'objets a été analysée et ils sont soit affichables dans l'interface de jSAVF sous forme de spool soit exportables dans des fichiers.

  • Les objets de type *DTAARA (zones de données) de tous les types (*CHAR, *DEC, *LGL) sont affichables et exportables au format texte tel que la commande DSPDTAARA les afficherait, ou plus sommairement tel que la commande RTVDTAARA les présenterait.
  • Les objets de type *FILE avec attribut SAVF (fichiers SAVF) inclus dans un SAVF sont extractible sous forme de fichiers SAVF valides, qui peuvent à leur tour être ouverts avec jSAVF.
  • Les membres source des objets de type *FILE avec attribut PF (fichiers sources physiques tels QCBLLESRC, QCLLESRC, QCLESRC, QRPGLESRC, QSQLLESRC, ...) sont exportables dans au formats texte, source, ou CSV:
    • Le format source exporte les champs SRCSEQ, SRCDAT, SRCDTA séparés par un espace, sans tronquer les espaces en fin de ligne.
    • Le format CSV exporte ces trois champs entourés de guillemets, séparés par des virgules, sans espace en fin de ligne, et en doublant les guillemets inclus dans les champs.
    • Le format texte n'exporte que le champ SRCDTA sans les espaces en fin de ligne.
    Pour les fichiers dont le CCSID des champs ne correspond pas au contenu (accents ou caractères spéciaux corrompus), il est possible de forcer l'usage du CCSID par défaut configuré dans les préférences pour aboutir à leur bonne lecture par jSAVF. Les fichiers sources sont toujours exportés en UTF-8 par jSAVF.
  • Pour les autres types l'analyse se poursuit, pendant ce temps la forme brute des objets et membres est exportable.

Les controles de validité sont effectués par jSAVF sont:

  • La taille du fichier est controlée par rapport aux informations de l'entête du SAVF, pour s'assurer qu'il n'est pas tronqué.
  • Les blocs lus par jSAVF sont controlés par rapport aux checksums stockés dans le fichier. jSAVF va controler l'intégrité d'une partie du SAVF à l'ouverture lors de l'indexation du SAVF, et controlera les blocs nécessaires à l'affichage ou l'export de chaque objet que vous exportez ou affichez.
  • Il y a un menu permettant de vérifier l'intégrité de tous les blocs du SAVF en une seule fois, ainsi que le checksum global du fichier.

Prérequis

  • Les conversions de données EBCDIC -> Unicode nécéssitent des pages de code Java optionelles dans certaines versions du JRE. Si vous installez un JRE, veillez à ce que toutes les options soient cochées, sinon certain SAVF risquent de ne pas être lisibles.
  • jSAVF nécéssite un OpenJDK 11 ou plus récent, son installer en inclue une image modulaire minimale. Si vous êtes sous Linux ou que vous en avez déjà un quelque part vous pouvez télécharger l'archive jSAVF plus petite au lieu de l'installer pour économiser de la bande passante.

Limites

  • jSAVF intègre un support limité des fichiers SAVF portant sur le système de fichiers IFS (commande SAV).
  • jSAVF peut parfois échouer à lire des fichiers SAVF produits avec des commandes de sauvegarde SAV* exotiques ou issus de très anciennes version d'OS/400.

Aperçus: jSAVF 

Dernières actualités: [ v1.40 ]  [ v1.32 ]  [ v1.31 ]  [ v1.30 ] 

Téléchargements: [ jSAVF (518 KiB, Linux JARs only)SHA1 (1CE66A89EB3BA233CF5F5C0E1E5CB15E796A3DF0) Signature GPG pour jSAVF (518 KiB, Linux JARs only) ] [ jSAVF (527 KiB, Windows JARs only)SHA1 (23C223AA2D5BF1C3CBB58A6D497D29B5833CB39D) Signature GPG pour jSAVF (527 KiB, Windows JARs only) ] [ jSAVF (26364 KiB, Windows Installer, includes OpenJDK 11.0.2+9 x64)SHA1 (7EE6469D93537C25B5DC03F2642B25808E2BB8C6) Signature GPG pour jSAVF (26364 KiB, Windows Installer, includes OpenJDK 11.0.2+9 x64) ]

Style: [ intro ] [ full ]